Montmartre Campus: Ou la guerre des clans... Index du Forum
Montmartre Campus: Ou la guerre des clans...

 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Rencontre dans la cage d'escalier douteuse
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Montmartre Campus: Ou la guerre des clans... Index du Forum >>> Montmartre Campus >>> L'internat >>> Dortoir des FILLES

Auteur Message
Candice Woods
Bitches


Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2008
Messages: 31
Localisation: Vaut mieux pas que tu saches
Euro(s): 540
Moyenne de points: 17,42

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 13:35 (2008)    Sujet du message: Rencontre dans la cage d'escalier douteuse Répondre en citant

Candice venait de finir de ranger ses affaires dans son armoire. Elle avait d’ailleurs piqué une crise existentielle car l’armoire était beaucoup trop petite pour contenir tous les sublimes vêtements de la jeune femme. Non mais attendez, où va-ton ?? Un monde sans chambre avec grand dressing ! 
 
 
Elle avait tout de même réussi à tout caser et elle voulait à présent s’aérer un peu. Vu l’heure, elle se dit qu’elle allait peut être sortir et décida donc de se changer. Après moult hésitations, elle opta pour une sublime robe noire. Très classe mais aussi très sexy. Et bien sur, escarpins oblige.  
 
 
Quand elle fut enfin prête, elle sortit de la chambre et se dirigea vers celle de sortie des vestiaires. En fait, elles n’étaient pas si loin que ça l’une de l’autre… mais bon un sens de l’orientation de boîte de sardines à l’huile, ça n’aide rien hein… 
Elle s’arrêta juste devant la porte. Il fallait absolument qu’elle vérifie encore une fois si elle était parfaitement tirée à quatre épingles et sortit donc de son sac à main chanel un petit miroir et s’admira dedans avant de s’exclamer avec satisfaction 
 
 
-    Parfait ! 
 
 
Elle rangea tout son équipement et poussa la lourde porte qui menait aux escaliers. La cage d’escalier était particulièrement crasseuse. La peinture verte moisi s’effritait et le carrelage, qui avait du être blanc un jour, était jauni et sale. 
 
 
*  Et c’est ça la soit disant plus grande école parisienne ! * 
 
 
Une fois au rez-de-chaussée, elle repéra la porte de l’entrée des dortoirs féminins. Elle s’approcha, s’apprêta à l’ouvrir mais un bruit de talon claqua derrière la porte qui s’ouvrit d’un seul coup. Heureusement Candice avait eu le reflexe de se pousser, sinon elle se serait mangé la porte vieillotte et légèrement affreuse sur les bords.  
 
 
- Pffiioouu c’était moins une ! 


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Sam 11 Oct - 13:35 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Aurélie Humphrey
Fashion


Hors ligne

Inscrit le: 21 Sep 2008
Messages: 19
Localisation: Hum entrain de faire du shopping et chercher un beau goss
Euro(s): 529
Moyenne de points: 27,84

MessagePosté le: Sam 11 Oct - 18:10 (2008)    Sujet du message: Rencontre dans la cage d'escalier douteuse Répondre en citant

Et voila, la première journée de Miss Humphrey venait enfin de se terminer. Et quel journée. Notre miss s'était levée à 4h du matin pour prendre son TGV. Et oui, Aurélie avait prit le train de Sète pour monter jusqu'a Paris, mais bien sur en premier classe, oblige. Le voyage s'était bien passée, aprat qu'une vieille femme l'avait enguelé , parce que soit disant elle avait trop de valises et elles étaient trop grosses. Et alors, un minimun s'imposait quand on allait dans l'une des plus grande école parisienne. Aurélie n'avait juste prit que trois grosses valises Rocky et bien sur son instrument de musique. Bref apres cet incident la miss c'était mit en quête de séduire le beau goss qui était le barman du service bar du TGV. Mais elle avait mit ses atouts en jeu pour rien vu qu'il était homosexuel. Bref, elle arriva enfin à la gare St Charles à Paris. Ce n'était aps la première fois qu'elle montait à Paris, mais c'était la première fois qu'elle y montait sans ses parents. Elle prit un taxi qui l'amena devant son lycée. Elle n'avait pas le temps de ranger ses affaires dans sa chambre, elle les mit alors dans la salle des sacs, qui heureusement était ouvertes. Elle regarda sa montre, il était 8h, il fallait qu'elle se depeche si elel ne voulait pas arriver en retard pour son premier jour de cours. Mais elle savait que le sprofesseurs seraient indulgents vu qu'elle venait de faire plus de 4h de train.
La journée passa a une vitesse folle, Aurélie faillit s'endormir à la pause mais elle se reveilla assez vite. Elle pensa toute la journée à Dan, son frère jumeau, elle n'avait jamais était séparé de lui, elle était triste, mais peut etre il allait la rejoindre. Bref, Aurélie se fit bien sur remarquer dans sa classe, ou elle repondit à toutes les questions . Les autres furent étaient qu'une fille comme elle reponde, elle n'avait pas du tout le style des intellos, elle était juste intelligente, elle n'avait pas besoin de réviser.
La derniere sonnerie retentit. Aurélie se précipita alors dans la salle des sacs, ou ses trois valises et son violon étaient là. Elle les prit et se rendit en direction de l'internat. Bien sur, elle ne se souvenait plus du numero de sa chambre, elle regardera apres. Elle marcha alors à une vitesse folle tirant derriere elle ses sacs. Puis, passant du gravier au goudron, elle ralentit le pas, ses talons commencerent à lui faire un peu mal aux pieds. déjà quand temps normal, Aurélie est grande, plus d'1m78, avec les talons elle mesurait presque 1m90. Elle vit une porte ou il y avait inscrit l'entrée du dortoir des filles. Elle s'y avança et donna un violent coups de pieds, la porte s'ouvrit à la volée, c'est alors qu'apparut une jeune fille, qui devait avoir l'age de notre miss et qui lui dit:


- Pffiioouu c’était moins une !


Aurélie la regarda, elle était habillée d'une robe noire très élégante, elle avait faillit lui fiar emanger la porte, notre miss lui dit alors:


Esxuse moi, mais j'avais les mains prises vois, tu ces grosses valises trainant mille et une merveille. Bon, maintenant il faut que je trouve ma chambre, vu que je l'ai oublié

Aurélie envoya un sourire d'esxcuse à la jeune fille. Elle sortit son agenda de son sac et regarda, chambre 264. En plus la chambre était au deuxième étage, eh ben, elle allait bien s'amuser. Elle commença à monter les marches quand elle fut arreter par la jeune fille. Elle voulait sans doute l'aider, et c'ets pour ça qu'elle avait prit la plus petite des valises c'ets a dire son instrument de musique, son bébé d'amour, que personne même son frère n'a le droit de toucher. Elle regarda la jeune fille et d'un signe de tête elle lui fit le poser, ce qu'elel fit tout de suite. Aurélie la regarda dans les yeux, d'un de ses regards qui font plier les gens sans expter personne. Ell lui dit aussi:

Non, ça, tu ne touche pas et sous aucun pretexte, même mon frère n'a pas le droit de le toucher alors, si tu veux m'aider porte moi mon sac de cours, et t'inquiétè pas, tu auras une petite surprise.



Aurélie lui sourit après lui avoir reprit son amour. Elle enleva son sac de cours qui était plutot léger et lui donna. Elle monta alors jusqu'au deuxième étage. Elle s'arreta et lui dit:


Merci beaucoup de m'avoir aidé. Je me présente Aurélie Humphrey, je suis en Terminal S. Maintenant il faut que je trouve la chambre n°264. Tu ne le saurais pas toi ?

[color=#00ccff]
Aurélie regarda le visage de la jeune fille qui s'illumana. Elle connaissait peut etre la réponse.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur MSN
Candice Woods
Bitches


Hors ligne

Inscrit le: 20 Sep 2008
Messages: 31
Localisation: Vaut mieux pas que tu saches
Euro(s): 540
Moyenne de points: 17,42

MessagePosté le: Dim 12 Oct - 18:18 (2008)    Sujet du message: Rencontre dans la cage d'escalier douteuse Répondre en citant

Le choc avait été évité de peu, permettant ainsi à Candice de garder son visage parfait intact de tous hématomes, bosses ou dents en moins. (Et lui permettant de ne pas perdre encore des neurones, déjà en voie de disparition). Elle avait quand même failli se bouffer le sol car dans son petit saut d’esquive fort gracieux, elle été mal retombée sur ses talons et le drame avait été évité de peu, une fois encore.   
Pendant qu’elle tentait de retrouver un équilibre stable (oui parce qu’un équilibre PEUT être instable, on n’arrête pas le progrès) la jeune inconnue, car il s’agissait bien d’une fille vu qu’elle n’avait pas une voix de camionneur, s’empressa de s’excuser   

Excuse moi, mais j'avais les mains prises vois, tu ces grosses valises trainant mille et une merveille. Bon, maintenant il faut que je trouve ma chambre, vu que je l'ai oublié. 
 
Candice leva les yeux et dévisagea la jeune fille en face d’elle. Grande, mince, blonde et bien habillée. C’est bon elle était pardonnée. Miss Woods esquissa un sourire et répondit d’un ton calme   

-          Ce n’est rien. Je me présente Miss Candice Woods. Besoin d’aide peut être ?  

Sur ces mots, elle attrapa une des valises au sol mais fut tout de suite contrainte de la reposer face au regard « tu reposes ça où je crame ton chien ». Ok…bien habillée mais peut se montrer enragée…. Candice sourit intérieurement, elles allaient certainement bien s’entendre.  

Non, ça, tu ne touche pas et sous aucun prétexte, même mon frère n'a pas le droit de le toucher alors, si tu veux m'aider porte moi mon sac de cours, et t'inquiété pas, tu auras une petite surprise.  

Candice fit un pas pour s’éloigner de THE VALISE INTERDITE et se saisit du sac de cours de sa nouvelle rencontre. Elles entreprirent la montée des escaliers louches et une fois arrivées au deuxième étage, la blonde s’arrêta et se tourna vers Candi’   

Merci beaucoup de m'avoir aidé. Je me présente Aurélie Humphrey, je suis en Terminal S. Maintenant il faut que je trouve la chambre n°264. Tu ne le saurais pas toi ?  

Un sourire se dessina sur les lèvres de la jeune femme, bien sûr qu’elle savait où se trouve la chambre 264, c’était la sienne ! Enfin savait, y’a quelques heures elle déambulait dans les couloirs ne sachant pas où était cette fameuse chambre. Puis elle était tombée sur mini-machin qui avait tenté de faire croire qu’elle savait se défendre mais prouva juste qu’elle était pitoyable.  
Candice, toujours un sourire au bout des lèvres, répondit à la jeune fille  

-          Tu as de la chance, je sais où est cette chambre et il se trouve que c’est la mienne. Ravie de pouvoir la partager avec toi.   

Elle poussa la lourde porte et pénétra dans les couloirs. La chambre n’était qu’à quelques mètres. Elle sortit la clé de son sac, ouvrit la porte, et posa le sac de cours devant un lit inoccupé. Elle n’avait pas pris garde si sa nouvelle colocataire l’avait suivi ou non et se retourna donc pour voir où est ce qu’elle se trouvait.  


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 04:23 (2018)    Sujet du message: Rencontre dans la cage d'escalier douteuse

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Montmartre Campus: Ou la guerre des clans... Index du Forum >>> Montmartre Campus >>> L'internat >>> Dortoir des FILLES Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo